Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône


La problématique de l’accueil des Roms dans le 15ème arrondissement de Marseille

Je suis intervenue lors du Conseil Municipal du 5 octobre 2009 pour dénoncer le projet de l’Etat qui envisage d’implanter une plate-forme d’accueil pour les Roms à la bastiste Guillermy, ancienne gendarmerie du 15ème arrondissement de Marseille laissée à l’abandon.

Depuis de nombreuses années les associations, les CIQ et élus locaux travaillent pour rehabiliter ce site en vue d’un projet de valorisation patrimoniale. Mais toutes les hypothèses envisagées sont restées sans réponse. Or, c’est sur ce même site que l’Etat, sans concertation, envisage désormais d’installer un lieu d’hébergement pour les Roms, sans tenir compte de l’actuelle dangerosité du site pour le public et dans des arrondissements qui comptent déjà de nombreuses familles en difficulté.

Il est bien évidemment indispensable de trouver des lieux d’accueil adaptés pour cette population fragilisée mais il n’est pas normal de toujours laisser aux élus de secteur et aux collectivités locales le soin de régler des problèmes connus de longue date, qui auraient du être planifiés et réglés depuis des années !

Le 17 octobre 2009 à 10h30 rendez-vous aux quatre chemins des Aygalades 13015, pour protester contre ce choix irrationnel de l’Etat !

Publicités


Marseille : hommage des socialistes à Gaston Defferre

Je suis allée ce matin rendre hommage à Gaston Defferre à l’occasion du 23 ème anniversaire de sa disparition. Comme chaque année, la famille socialiste était rassemblée pour honorer sa mémoire. Il reste dans l’histoire comme le père de la décentralisation en France et celui qui a fait rentrer Marseille dans l’ère moderne.


Pourquoi je suis contre le projet de loi hadopi (création et Internet)

quadrature_black-out_hadopi_250x250pxLe principal objectif du projet de loi création et internet est de lutter contre le téléchargement illégal des œuvres musicales ou audiovisuelles en instituant une riposte graduée (qui permet la tenue d’avertissements et de répression de masse ciblant les internautes) est actuellement examiné à l’Assemblée nationale.

Si je m’oppose à ce texte, c’est qu’il porte gravement atteinte aux libertés fondamentales des internautes.

Les droits d’auteurs sont indispensables au développement de la création et doivent être rémunérés sur les nouveaux canaux de diffusions numériques. Mais le dispositif prévu dans le projet de loi ne résoudra en rien les problèmes soulevés par le téléchargement illégal.

Il sera en effet très facile de contourner et de manipuler le système de contrôle. Par exemple avec l’achat de logiciels qui rendent anonyme la connexion. Autre exemple révélateur des lacunes de ce projet de loi, les adresses IP pourront facilement être falsifiables. Lire la suite