Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône


Poster un commentaire

Porte-voix, Mucem et transhumance pour la capitale de la culture… et de la jeunesse

Image

La scène du Porte-voix, dans le Parc du Grand séminaire de la bastide Saint-Joseph, a vibré samedi sous les rythmes Hip-hop et les danses de la compagnie « Di 6 danse » du Centre d’animation Saint-Just Perrin. Ensuite, c’est autour de l’association Alafou qu’une sélection d’artiste amateurs issus des ateliers menés au centre social Agora.

Alafou est un label associatif tourné vers l’avenir et la jeunesse (Alafou signifie « ensuite » en Comorien) qui accompagne les jeunes artistes dans le cadre d’ateliers créatifs (écriture, composition musicale, etc.).
Basée au quartier du Merlan, cette structure apporte aux quartiers nord un véritable souffle culturel qui a donné toute sa mesure au cours de cette soirée très réussie et dansante. Une belle contribution de la mairie de secteur à l’événement Marseille-Provence 2013.

L’inauguration du Musée des civilisations de la Méditerranée, cette prouesse architecturale unique, peut être considérée comme un des actes les plus marquants de ce renouveau culturel qui est en train de changer l’image de notre région. Sur les trois jours d’ouverture, de vendredi à dimanche, le MuCEM a accueilli plus de 60 000 visiteurs.

Et hier, la grande Transhumance, imaginée par la troupe équestre du Théâtre du Centaure, a fait rentrer les bergers de Provence et leurs troupeaux au cœur de la cité Phocéenne. Là encore, une belle surprise pour les Marseillais qui ont découvert ces milliers de moutons et ces cavaliers méditerranéens sur le Vieux-Port.
Au delà de la performance artistique, basée sur notre tradition provençale, cette transhumance anachronique symbolise la diversité de notre territoire, puisque cette étape arrive après trois semaines de périple, 600 km à travers les Alpilles, la Camargue, la région de l’étang de Berre.

Marseille avait ce week-end son meilleur visage, celui d’une diversité joyeuse et créative qui montre que notre ville ne se résume pas aux faits-divers criminels, et qu’il y a une autre actualité pleine d’espoirs et de joie de vivre pour la caractériser.

Publicités


Poster un commentaire

La SNCM est d’utilité publique

Beaucoup fustigent l’Europe trop libérale, et la manœuvre de la société Corsica Ferries auprès de la Commission Européenne semble effectivement  jouer un peu facilement sur cette tendance libérale pour justifier une attaque qui serait fatale à son concurrent Français, la SNCM. La société italienne estime que que les aides perçues entre 2007 et 2013 pour le service « complémentaire », couvrant les périodes de pointe pendant la saison touristique, ne compensent aucun besoin réel de service public, ce qu’a reconnu Bruxelles.

Le gouvernement français estime pour sa part que ce service complémentaire, destiné à renforcer pendant les périodes de pointe le service permanent assuré sur les lignes desservant la Corse pendant toute l’année, répond à un besoin réel de service public. Il rappelle que la SNCM joue un rôle indispensable pour assurer le service public de la continuité territoriale entre la Corse et le continent et maintenir une concurrence réelle sur ce marché.

Construire l’Europe, ce n’est pas seulement mettre en place un grand marché fondé uniquement sur la morale commerciale, où le lucre est la seule valeur, mais c’est aussi construire une dynamique économique faisant prospérer des bassins de population. La SNCM est d’utilité publique parce qu’elle procure plus de 3000 emplois, directement ou indirectement.

L’essor du Grand Port Maritime de Marseille dépend lui aussi de cette desserte vers la Corse, et je m’associe aux élus qui demandent une intervention de l’Etat afin de lever les incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la SNCM, comme je l’avais déjà demandé à M. Cuvilliers par une question écrite au gouvernement il y a un mois. Plus encore que la sauvegarde de milliers d’emplois, c’est toute la stratégie de la région, autour de sa grande métropole tournée vers la Méditerranée,  qui est en jeu.

A tous les échelons nous nous mobilisons pour sauver la SNCM.


Poster un commentaire

Communiqué d’Eugène Caselli, visite Clinique Beauregard

Portrait_officiel_d'Eugène_Caselli« Après avoir rencontré les salariés au mois de novembre lorsque j’ai reçu leur pétition  et écouté la semaine dernière les syndicats, je suis aujourd’hui venu sur place réentendre tous les acteurs du dossier, dans un contexte de menace sur l’offre de soins et de fragilisation du monde hospitalier marseillais.

L’hôpital Beauregard est un établissement référent en matière de qualité des soins et de proximité.

C’est un établissement de pointe, une clinique qui touche au coeur de tous les Marseillais. 2500 accouchements s’y déroulent par an et aucune structure hospitalière actuelle n’est en capacité de les prendre en charge.

Beauregard c’est 15 à 20 000 patients hospitalisés par an, 16 000 coronographies et 400 entrées en réanimation et 15 000 urgences à traiter.

Dans ce contexte, un démantèlement des activités n’est pas envisageable et l’on ne peut pas laisser la carte des soins à Marseille être réécrite par le privé sans transparence comme c’est le cas actuellement.

Le maintien des activités de Beauregard est nécessaire tout devra être mis en œuvre pour les conserver. »

Communiqué d’Eugène Caselli, président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole. 


Poster un commentaire

Assassinat cité des Oliviers

la cité des Oliviers a été le théâtre d’un réglement de compte mortel cet après-midi. Un drame peut-être lié au trafic de stupéfiant, si on se réfère à la personnalité de la victime, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui venait de sortir de prison, en aménagement de peine, et qui était déjà connu comme trafiquant de drogue. J’en ai été informée par le maire de secteur, Garo Hovsépian, alors que j’étais à l’Assemblée Nationale.

J’ai exprimé mon désarroi au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, puisqu’il semble que les nouveaux moyens mis en place à Marseille s’avèrent toujours impuissants a stopper cette inflation de crimes sanglants que nous subissons depuis un an. Le ministre m’a assuré de son soutien et que Marseille était toujours au centre de ses préoccupations. Il est vrai que depuis le début de l’année les forces de police ont accru leur pression et ont réussi à démanteler des réseaux de trafiquants.

Ce travail de lutte quotidienne contre la délinquance doit être fait en profondeur, et c’est une action de longue haleine, qui est menée sur plusieurs fronts. Je suis convaincue que ce combat contre le crime ne se résume pas à augmenter toujours plus les effectifs policiers mais concerne aussi l’implication de tous nos concitoyens.

Avec Garo Hovsépian nous étudions toutes les initiatives et les solutions dans ce sens.


Poster un commentaire

« Livre noir » des équipements sportifs

Hand holding a red card isolated on white background

Nous avons présenté hier soir avec Garo Hovsépian, en conférence publique à Saint Joseph, le « Livre noir des équipements sportifs des 13e et 14e arrondissements. Henri Jibrayel était avec nous, en tant que conseiller général délégué aux sports, Bernard Morel (conseiller régional), Dominique Abadie du Comité départemental olympique et sportif ainsi que les adjoints de la mairie de secteur.

Nous avons sorti le carton rouge pour épingler la gestion désastreuse de Richard Miron, l’adjoint UMP aux sports de la Ville.  Un exemple ? Dans le 13-14, « il y a 152 équipements décentralisés dont 34 boulodromes et pour en assurer l’entretien, la gestion, la propreté, nous recevons 300 euros par an », a expliqué le maire de secteur.

C’est en réalité tous les équipements sportifs des quartiers nord qui se dégradent : sur les 5 piscines du secteur, sous la responsabilité de la mairie centrale, seule Busserine restera en activité pour les scolaires.
Je pourrais dire la même chose pour les gymnases, dont la charpente s’effondre  comme à Rose Val Plan, pour les stades, etc.

sports 13-14
La Ville de Marseille renvoie la responsabilité du mauvais état des équipements aux mairies de secteur, mais c’est elle qui leur a transféré les bâtiments sans les moyens humains pour en assurer le gardiennage et la maintenance. Depuis 2008, le montant des gros travaux sur les équipements de proximité est en baisse constante (-40 % en 4 ans).

Dépenser 267 millions d’euros pour le stade Vélodrome est une bonne chose pour Marseille, à condition que cela ne soit pas au détriment des équipements utiles aux jeunes Marseillais.
Je m’interroge encore sur le sens des priorités qui animent la Mairie Centrale. Comme je l’ai souvent exprimé au sujet de la sécurité, il y a des problèmes où nous devons dépasser les clivages politiques pour construire l’avenir du sport à Marseille et pour les Marseillais.

A télécharger :

Livre noir 13_14


Poster un commentaire

PACQUAM la solidarité au service de l’éducation

galette-pacquam

J’ai eu le plaisir d’assister le 31 janvier à la galette des rois organisée au CFA Corot par l’association Pacquam.
Cette association que je soutiens avec ma collègue Nadia Brya, directrice de l’association et conseillère municipale à l’éducation, est un exemple dans le monde éducatif.

(…) Suite sur mon site officiel : http://www.sylvie-andrieux.fr/


Poster un commentaire

Commémoration au Camp des Milles dimanche 27 janvier

C’est avec beaucoup d’émotions que j’ai participé à la cérémonie officielle qui a été organisée dimanche 27 janvier à 10h30 au Wagon du souvenir des Milles, dans le cadre de la journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah.

Cette cérémonie fût la première officielle au Camp des Milles depuis l’inauguration du Site-Mémorial le 10 septembre dernier par notre Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault à laquelle j’ai également participé.

Je tiens à féliciter la Fondation du Camp des Milles à travers son Président Alain Chouraqui ainsi que toute son équipe pour ce travail remarquable au niveau pédagogique et culturel afin de donner des leçons des mécanismes du génocide afin que l’horreur ne se reproduise plus.

Photos prises par M. Gilbert Soulet

Ce diaporama nécessite JavaScript.