Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône


Poster un commentaire

Le vendredi de la douleur

Voilà que recommence l’horreur, périodiquement elle revient ensanglanter le monde, cette violence extrême qui prend des formes aussi diverses que ses victimes.
Horreur et tristesse, qu’éprouver d’autre devant ces victimes de la folie humaine dans ce qu’elle a de plus inquiétante.

Une personne est morte dans un attentat à Quentin-Fallavier en Isère. La victime a été décapitée et la tête a été retrouvée sur le grillage de son entreprise entourée de deux drapeaux avec des inscriptions religieuse. Le suspect, arrêté, était connu pour ses liens avec la mouvance salafiste lyonnaise.

Au Koweit, c’est dans une mosquée chiite, pendant la prière du vendredi, qu’un attentat a fait 25 victimes et des centaines de blessés. L’attentat perpétré par un kamikaze a été revendiqué par un groupe affilié à l’état islamique.

En Tunisie, au moins 37 personnes, dont un grand nombre de touristes étrangers, ont trouvé la mort sous les balles d’un homme, abattu au cours de l’attaque, qui a ouvert le feu sur la plage d’un hôtel 5 étoiles de la station balnéaire d’El-Kantaoui, en bordure de Sousse. Des dizaines de blessés sont à déplorer.
Point commun de ces trois drames, un fanatisme qui ressemble à de la démence, entretenu par une propagande efficace qui ne connait pas de frontières.

Ces tragédies laissent des familles endeuillées, des proches meurtris, des centaines de blessés…
Mes pensées attristées sont pour eux.

Publicités