Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Le lycée Diderot victime d’une attaque à la voiture bélier

Poster un commentaire

C’est avec stupeur que j’ai appris l’attaque menée cette nuit contre le lycée Diderot. Cet établissement qui avait déjà été victime il y a un an de l’intrusion de voyous armés, a été la cible d’une voiture-bélier qui a littéralement défoncé l’entrée du bâtiment, avant que les auteurs n’y mettent le feu.

Je veux apporter tout mon soutien à l’équipe éducative de cet établissement, et exprimer mon indignation devant cet acte inacceptable.

Nos écoles sont le symbole de la République, et pour reprendre les mots de Vincent Peillon, le ministre de l’Education qui est en déplacement aujourd’hui à Marseille : « l’investissement dans l’école est fondamental pour la réussite des enfants, mais aussi, bien sûr, pour le vivre-ensemble, pour la réussite économique ».
En réaction à cet acte de vandalisme du lycée Diderot, le ministre a annoncé la mise en place d’un dispositif particulier de protection et de surveillance dans 4 ou 5 établissement de la ville et a précisé s’être entretenu avec le ministre de l’Intérieur à ce sujet.

Le lycée Diderot était en cours de réhabilitation avec un système de vidéosurveillance pour renforcer sa sécurité. Garo Hovsépian, mon suppléant, maire de secteur et président de la commission lycées à la Région s’est rendu ce matin sur place pour rencontrer le personnel et évaluer les dégradations, accompagné de Jean-Marc Coppola, vice-président de la commission lycées à la Région.

Le suicide de Pierre Jacque, professeur d’électronique au lycée polyvalent Antonin-Artaud, à la veille de la rentrée scolaire, est symptomatique du malaise des enseignants et des difficultés de leur métier. Des difficultés que Vincent Peillon veut résoudre, et sa présence aujourd’hui au lycée Antonin-Artaud prenait la forme d’un hommage à ces enseignants qui accomplissent une mission essentielle, malgré des conditions particulièrement difficiles, ainsi qu’il l’avait déclaré à l’annonce du drame : « il est plus que jamais impératif pour la Nation de redonner aux enseignants et aux personnels de l’Éducation nationale toute la considération et le soutien qu’ils méritent ».

Les élus locaux sont tous mobilisés pour que le secteur éducatif marseillais soit à la hauteur des défis que doit relever la ville. Concernant les collèges, le département des Bouches-du-Rhône a été retenu pour accueillir un des 19 sites numériques pilotes, au collège de la Belle de Mai, afin de tester des pratiques innovantes pour les transférer vers d’autres collèges. Ce projet sur trois ans consiste à expérimenter un certain nombre de technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (ou TICE).

Vincent Peillon a aussi rappelé que le décrochage scolaire a déjà baissé de 38% dans la cité phocéenne. « 3700 jeunes décrocheurs ont pu être rappelés, dont 1000 dans les quartiers Nord. On a pu en prendre en charge 810, que nous sortons ainsi de la rue vers l’école. Nous offrirons à ces jeunes une seconde chance », a détaillé le ministre affirmant avoir entendu « le cri des mères marseillaises ». « Elles disent: la rue a pris leur enfant. Mais moi je veux leur dire : l’école est là pour eux, elle va les reprendre. »

C’est le sens de l’association Pacquam, créée il y a plus de 20 ans à l’initiative de Nadia Brya, la conseillère municipale à l’éducation du 7e secteur de Marseille, qui contribue avec succès à lutter contre le décrochage scolaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s