Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Un chef de l’Etat déterminé

Poster un commentaire

Image

François Hollande a effectué avec brio deuxième son « grand oral » devant la presse, hier après-midi. C’est un président de la République déterminé et ferme dans ses convictions qui a répondu aux journalistes, sur tous les sujets, avec franchise et pédagogie.

Il s’agissait pour le chef de l’Etat de présenter son bilan depuis 6 mois. Réaffirmant son engagement Européen, et les efforts qu’il entreprend pour influer sur le destin de la Communauté, il a délivré un message de confiance et de volontarisme ; confiance dans les mesures déjà engagées, dont les effets permettront d’atteindre ses objectifs ; volontarisme dans l’accélération des réformes annoncées : choc de simplification, formation professionnelle et surtout les retraites, ce dossier repoussé par tous ses prédécesseurs qu’il décide de prendre à bras le corps pour décrocher une bonne fois pour toute cette épée de Damoclès suspendue sur les têtes des générations futures.

L’an II du quinquennat sera celui du mouvement, et de l’offensive. Si la première année a été consacrée à une première réorientation européenne centrée sur la recherche de croissance et la défense de notre souveraineté nationale, cette impulsion se poursuivra avec de nouvelles propositions concrètes, comme l’harmonisation fiscale de la zone euro ou la mise en place d’une nouvelle étape de l’intégration politique préfigurant un gouvernement économique européen et la définition d’un plan d’investissement européen.

François Hollande campe aussi fermement sur sa promesse d’inversion de la courbe du chômage : « Je m’y tiens. Tout doit être mis en oeuvre pour que les mesures déjà engagées puissent être amplifiées. »
C’est donc un président prenant pleinement la mesure de son mandat qui a réaffirmé avec force la justesse du cap qu’il a tracé. Il a écarté les rumeurs de remaniement d’importance tout en soutenant pleinement son gouvernement.

Bien entendu, la situation se dégrade et les Français en souffrent chaque jour un peu plus. Mais le président de la République nous fait comprendre que cela n’enlève rien à la pertinence du changement, si nécessaire à la guérison de notre société encore malade d’un trop lourd passé.
Même si la potion peut sembler amère et sans effet immédiat, il faut lui laisser le temps d’agir et ne surtout pas interrompre le traitement commencé.

« Nous saluons l’engagement profond de la France et des autorités françaises en faveur de l’Europe », a affirmé aujourd’hui la Commission européenne en commentant la promesse faite la veille par le président de la République de prendre une « initiative » pour sortir l’Europe de sa « langueur ». De la même manière je salue la détermination de notre chef de l’Etat et je partage sa confiance en l’avenir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s