Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Manuel Valls : la gauche efficace

Poster un commentaire

Le ministre de l’Intérieur, qui était au centre de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2, a justifié hier soir sa côte de popularité.
C’est avec beaucoup de loyauté qu’il a défendu ses collègues du gouvernement et le Premier ministre.  « Il faut des solutions réalistes, efficaces, il n’y a pas de place pour le romantisme » a expliqué Manuel Valls pour définir sa vision de cette gauche efficace qu’il veut incarner.

Avec raison, il a réfuté la comparaison avec le parcours de l’ancien chef de l’Etat que les journalistes n’ont pas manqué de faire. En effet, tout oppose la politique du gouvernement actuel de celle du précédent, et je peux en témoigner : l’efficacité est bien la marque du ministre de l’Intérieur.
Quand la droite réduisait les effectifs de police, Valls envoie des renforts à Marseille. Quand la politique menée par François Fillon consistait à dresser les Français les uns contre les autres, celle du gouvernement Ayrault cherche à rassembler notre société, à en apaiser les tensions.

C’est avec énergie que Manuel Valls a défini ses priorités, et a déclaré la guerre au trafic de drogue, qui est à l’origine d’une économie souterraine et la source de cette délinquance qui n’hésite plus à tuer. Cette guerre n’est pas non plus une guerre civile, et c’est en redonnant les moyens qu’il faut à notre police nationale qu’il rétablira  l’ordre dans nos cités, avec l’aide de tous les républicains qui doivent se réunir dans cette lutte.

Face à la présidente du Front National, Manuel Valls a fait preuve de sang froid devant une dialectique connue et inlassablement ressassée : l’immigration comme cause de tous les maux qui nous accablent. Le Front National a démontré qu’il était toujours en dehors du monde et de la réalité, dans l’incantation et la démagogie, ce qu’a souligné le ministre de l’Intérieur… que dire d’autre ?

La seule critique que les journalistes ont pu lui faire, c’est son manque de sourire. Manuel Valls a bien fait comprendre qu’il n’occupait pas son poste pour amuser la galerie.

Cette nuit, après une fusillade avec les forces de l’ordre, les policiers Marseillais ont interpellé un délinquant soupçonné d’être lié au décès du policier Eric Lalès, mort en service en novembre 2011. Manuel Valls a félicité les membres de la BAC et s’est entretenu au téléphone avec eux.
L’efficacité revendiquée par Manuel Valls porte ses fruits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s