Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Le mirage de Florange

Poster un commentaire

Vendredi soir, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté un plan au service de la renaissance industrielle du site de Florange et de la filière sidérurgique en Lorraine. Il n’y aura pas de plan social contrairement à ce que le groupe ArcelorMittal avait prévu. De plus, le groupe continuera à investir sur le site, 180 millions d’euros sur 5 ans.

Le premier ministre a mis en avant le projet Ulcos, un projet lancé par Arcelor dès 2004, avant l’OPA de Mittal, avec de nouvelles perspectives innovantes et industrielles pour Florange. Bien placé pour être subventionné par l’Europe, ce projet écologique serait une vitrine technologique pour la sidérurgie de Lorraine.

Le gouvernement a préservé l’emploi et a fait le choix de la modernisation industrielle, au terme d’une négociation ferme avec le leader mondial de la sidérurgie. C’est l’essentiel.

Le groupe Mittal, qui emploie 20 000 salariés en France, avait des arguments à faire valoir, et les solutions du ministre du Redressement Productif n’ont pas été retenues ; elles ont certainement été utiles, néanmoins, dans la négociation avec le magnat de l’acier.

Et pourtant, nous étions nombreux à l’Assemblée Nationale à croire qu’une autre solution était possible. Un nouveau repreneur, une nationalisation transitoire, des options qui ont fait rêver de nombreux socialistes, qui semblaient même rassembler des voix de la droite, du centre et de la gauche…
Oui, pendant quelques jours nous avons cru en une union sacrée pour la défense de l’acier français, contre le pouvoir d’une multinationale aux intérêts plus financiers qu’industriels.
Nous avons attendu un acte politique chargé d’un symbole fort, conforme à nos convictions socialistes, qui hélas, n’était en réalité qu’un mirage. En effet, les hauts-fourneaux de Florange ne seront pas redémarrés, et si l’emploi est préservé c’est en reclassant les ouvriers dans d’autres secteurs du site.

Les parlementaires seront donc particulièrement vigilants quant au respect des engagements pris par le groupe ArcelorMittal, qui nous a habitué à ne pas toujours tenir ses promesses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s