Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

François Hollande maintient le cap

Poster un commentaire

Le président de la République a tenu mardi sa première conférence de presse, un exercice réussi.
En baisse dans les sondages, confronté à une conjoncture extrêmement difficile, il a réaffirmé tenir le cap qu’il s’était fixé, il y a 6 mois, pour redresser la France.

J’ai encore en mémoire les mots du Premier ministre, il y a 2 mois, quand il affirmait que « La politique, ce n’est pas décrire le monde idéal, c’est aussi de se confronter au réel ». Et c’est bien cette confrontation qui fait la différence entre le candidat d’hier et le président d’aujourd’hui.
La diplomatie européenne impose ses exigences, elles ont été définies par son prédécesseur. Face à la renégociation impossible d’un traité verrouillé, la seule solution était d’y adjoindre des dispositifs en faveur de la croissance, une mesure salvatrice qui donne une nouvelle orientation à l’Union Européenne.

Hier, un vent de contestation s’est levé, à Athènes, Rome, Madrid, Lisbonne… L’austérité est une catastrophe pour les peuples si elle n’est pas accompagnée de solidarité. Toute la difficulté pour le chef de l’Etat est d’imposer une discipline budgétaire tout en protégeant nos compatriotes les plus défavorisés. C’est cet esprit de justice et d’équité qui guide chacun des textes législatifs que nous étudions à l’Assemblée Nationale. Soutenir le dynamisme de notre économie et le redressement de notre industrie, sans renier nos valeurs socialistes, est un exercice difficile, comme la quadrature d’un cercle, que tous ne comprennent pas.

François Hollande assume ses choix, sans se dérober, ni se voiler la face : les taux de la TVA seront restructurés, le développement des PME est privilégié, des décisions nécessaires pour notre économie. Le retour partiel de la retraite à 60 ans, l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, les créations de postes dans l’éducation ou les emplois d’avenir, sont autant de mesures en faveur de la protection des salariés et de la lutte contre le chômage. Le président a été clair et n’a pas promis de résoudre nos problèmes dès demain, mais seulement après un long travail pour refonder notre économie, le travail d’un quinquennat.

Le candidat de la gauche que nous avons choisi est devenu le président élu par la majorité des Français. Il est aussi devenu un des partenaires principaux d’une Union Européenne en crise. Bien sûr entre le candidat et le président, il y a cette confrontation à la réalité de l’exercice du pouvoir. Mais François Hollande est resté le même homme, un socialiste tourné vers la justice, qui maintient avec courage le cap qu’il s’est fixé, le redressement de notre pays et la réorientation de l’Europe.

Ce cap nous le défendons dans l’hémicycle, sur le terrain de nos circonscriptions, au côté de tous les Français.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s