Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Pour la condition féminine, le changement c’est enfin maintenant !

Poster un commentaire

Dans sa circulaire du 23 août dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a souhaité que tous les ministres de son gouvernement soient sensibilisés aux inégalités qui subsistent entre les femmes et les hommes. La nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère des Droits des femmes est l’illustration de cette volonté de poursuivre l’évolution de la condition féminine, qui est loin d’être identique à celle des hommes.

Concrètement des séminaires sont organisés dans les ministères pour sensibiliser les services de l’Etat aux stéréotypes qui freinent l’accession à la parité.
La Ministre a de plus présenté il y a un mois le projet de révision du dispositif de sanction pesant sur les entreprises qui ne seraient pas en conformité avec la loi.

C’est aussi notre mission, nous les élues du peuple dans une assemblée encore très majoritairement masculine, d’accompagner ce mouvement par notre travail de législateur.
Ma collègue Catherine Coutelle, députée de la Vienne et Présidente de la Délégation aux Droits des Femmes de l’Assemblée Nationale, a récemment écrit à Lionel Jospin, Président de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, sur le thème de la parité dans la sphère politique.

Elle propose le non-cumul des mandats comme meilleur accès des femmes aux responsabilités politiques, l’application du scrutin de liste avec obligation de parité, l’abandon du renouvellement triennal des CG par moitié qui ne facilite pas l’accélération du processus de féminisation et la suppression des financements publics aux partis politiques qui ne respectent pas les candidatures paritaires.

Je partage les convictions de madame Coutelle, ainsi que ses propositions pour améliorer la représentation des femmes dans la vie politique. Notre combat, initié sous la Révolution Française, continué sous le Front Populaire quand Léon Blum nomme 3 femmes au gouvernement (sous-secrétaire d’Etat, ce qui est mieux que rien), poursuivi avec les 33 premières femmes élues députées le 21 octobre 1945, est loin d’être terminé, mais nous travaillons sans relâche pour améliorer encore la condition féminine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s