Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône


Poster un commentaire

Question écrite à l’assemblée : affichage publicitaire, nuisance pour l’environnement

Sylvie Andrieux, députée des Bouches du Rhône attire l’attention de madame la Ministre de l’écologie.

Alors que la consultation publique qui s’est déroulée en mars 2011 a donné lieu à une forte mobilisation de nos concitoyens, excédés par les débordements de l’affichage publicitaire, l’Etat n’a toujours pas annoncé les mesures qu’il comptait engager pour prendre en compte le résultat de cette consultation. Pire : le décret ne cesserait d’être modifié… pour satisfaire les demandes des sociétés d’affichage !
Au cours de la consultation publique et bien que celle-ci n’ait duré que trois semaines, plus de 6 500 citoyens se sont adressés au ministère de l’Écologie pour lui demander une meilleure protection du cadre de vie.
Les messages dénonçant l’omniprésence de l’affichage représentent près de 90 % de l’ensemble des messages reçus par le ministère ! Ces résultats sont impressionnants mais sans surprise : depuis plusieurs années, des enquêtes d’opinion montrent qu’une large majorité de Français juge la publicité « envahissante ».
Alors que ces résultats sans appel auraient dû conduire le ministère de l’Écologie à revoir son projet dans le sens d’une meilleure protection de l’environnement, celui-ci garde depuis deux mois un silence gêné. Les rares informations parvenues aux associations font état d’un assouplissement du projet, qui était pourtant déjà peu ambitieux (maintien des panneaux publicitaires de grand format y compris scellés au sol, possibilité de recouvrir entièrement un mur par une bâche publicitaire…).

Elle lui demande si elle entend réexaminer point par point le projet de décret, en tenant compte des observations des associations et de l’avis de nos concitoyens ?

Publicités


Poster un commentaire

Mariage des couples homosexuels : la droite dit non à l’égalité

La majorité UMP a rejeté la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe au nom de l’égalité entre les couples.

Or chacun sait que refuser l’égalité des droits pour l’ensemble des citoyen et des citoyennes ne fait qu’encourager les stigmatisations, discriminations et violences envers les personnes.
 Les débats qui ont précédé le vote ont d’ailleurs été l’occasion de lever le voile sur les préjugés sous-jacents, homophobes, discriminants et dégradants

Ils ont également mis en lumière l’opportunisme des députés et ministres UMP vantant les mérites du PACS contre lequel ils ont tant lutté à l’époque  et y renvoyant sans cesse les couples homosexuels.

C’est oublier que le PACS n’est pas une union homosexuelle, qu’aujourd’hui plus de 9 PACS sur 10 sont contractés par des hétérosexuels et que si ce dispositif voulu par la gauche est une avancée pour ceux qui n’avaient accès à rien, il faut aller au-delà.

Le mariage est un symbole social, c’est la reconnaissance juridique pleine et entière par la société d’un couple à exister et à être considéré comme tel. Tous les couples qui le désirent doivent pouvoir y avoir droit et ainsi être reconnus par la société et la République.

Nous resterons mobilisés au Parlement,  pour défendre leurs propositions et faire avancer l’égalité des droits pour toutes et tous.