Le blog de Sylvie Andrieux

Députée des Bouches-du-Rhône

Luttons pour préserver les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté

Poster un commentaire

À la rentrée de septembre, 39 postes (sur 62) de Réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficultés (Rased) seront supprimés. Une mesure supplémentaire de la part du gouvernement qui poursuit son entreprise de destruction de l’école pour en faire un lieu d’exclusion.

Dans chaque classe des élèves en difficulté ne parviennent pas à suivre le rythme imposé par les programmes scolaires. Face à ce constat, le dispositif Rased a été mis en place en 1990 afin de proposer un encadrement spécifique pour que chaque élève puisse trouver sa place à l’école. Composé de maîtres spécialisés et formés ainsi que de psychologues scolaires, ces dispositifs constituaient jusqu’à présent un service public d’aide indispensable aux enfants.

Or depuis 2008, le gouvernement a décidé la liquidation totale de ces réseaux, laissant ainsi des élèves sur le bord de la route, incapables de trouver à l’école ou à la maison, le soutien nécessaire face à leur détresse.

Alors que N.Sarkozy souhaitait poursuivre la démocratisation de l’enseignement et élever le niveau général, son ministre de l’éducation annonçait la suppression de 9000 postes de Rased, remplacés par le dispositif  « d’aide personnalisé ».
Un dispositif incohérent puisque le travail fournit par les réseaux d’aides personnalisés est mené par des professeurs formés pour apporter des réponses à des difficultés pour lesquelles les enseignants généralistes sont justement démunis. La suppression des Rased marquerait ainsi un net recul puisque les aides spécialisées sont mises en places dès lors que le soutien classique ne fonctionne pas.

Ces élèves en difficulté n’ont pas besoin de plus d’école, ils ont besoins d’une personne capable de comprendre leurs problèmes et de leur apporter des solutions personnalisées à l’école et dans leur vie.

Avec la fin de ce dispositif, combien d’élèves seront livrés à eux même ?

Combien de parents et d’enseignants dans l’incapacité de pouvoir aider ces enfants ?

Garo Hovsépian et moi-même renouvelons notre engagement et notre soutien auprès des parents et des enseignants pour préserver les Rased et l’ensemble des dispositifs d’aide aux enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s